Demi-finales de la Coupe interprovinciale: 2 sur 3 pour la RUR…

Nos équipes ont connu des fortunes diverses ce week-end…

27

Les U14, quelques jours après avoir conquis leur place en championnat interprovincial la saison prochaine, continuent leur parcours sans faute et éliminent Beauraing aux tirs au buts…

En début du match, nous héritons de deux occasions franches que nous ne parvenons pas à concrétiser. Ce qui arrive souvent dans ces cas-là arrive, et sur l’une de leurs rares occasions, les joueurs de Beauraing parviennent à ouvrir le score, 0-1. Nous sommes un peu sonnés, et Beauraing en profite pour faire 0-2. A ce moment de la partie, notre jeu est brouillon et nous buttons sur une défense dure et bien organisée.
A la reprise, après une solide mise au point du coach, nous montons sur le terrain le couteau entre les dents et après quelques occasions franches, nous parvenons enfin à inscrire le 1-2. Peu après, nous marquons le 2-2. Chaque équipe aura encore une grosse occasion de l’emporter mais… Place donc aux penalties…
A cet exercice, nos tireurs ont su garder leur sang-froid en concrétisant tous leurs envois, tandis que notre gardien en sortait deux… Nous voilà donc en finale Inter Provinces samedi prochain à 13h30 contre Tilleur!
Les U17, les deux équipes, championnes dans leur province respective, nous promettaient un bel engagement… Et ce fut le cas, malgré un terrain en herbe sautillant, perturbant nos joueurs habitués à jouer sur synthétique…
La première mi-temps est à l’avantage des Sangliers, Rixensart étant trop timoré et ne parvenant pas à développer son football. Il n’en faut pas plus pour qu’Arlon prenne logiquement l’avantage lors d’un cafouillage dans le grand rectangle, malgré une belle parade du gardien, malheureusement inutile.
Au retour des vestiaires, Rixensart prend enfin les choses en main… A la 60ème, nos couleurs parviennent à égaliser grâce à une splendide reprise de la tête de notre capitaine, Nicolas Ceusters, lequel fêtait d’ailleurs son anniversaire… La RUR pousse alors mais sans succès… Dans les dernières minutes, Arlon essaye de mettre la pression mais se heurte à un mur défensif. On se dirrige alors à nouveau vers la terrible épreuve des tirs aux buts… Rixensart ne tremble pas, tous les joueurs convertissant leur envoi, tandis que notre gardien, Florian Sacréas, sortait deux parades pour donner l’avantage aux nôtres! 
Magnifique victoire de Rixensart qui accède donc à la finale du Challenge de l’ACFF qui se déroulera samedi prochain à Arquet (Bouge), et qui les verra affronter l’équipe du RE. Mouscron-Péruwelz.
Une apothéose pour cette belle équipe, championne avec une seule défaite cette année, et qui a d’ailleurs remporté trois fois consécutivement la Coupe de Brabant,  et terminé deuxième du championnat l’année passée. L’aboutissement de plusieurs années de travail. Pas de doute, avec des joueurs de cette trempe, l’avenir sportif du club de Rixensart a encore de beaux jours devant lui.
Pour la saison prochaine, nos U17, qui évolueront en U19 provinciaux, recherchent encore quelques joueurs ayant un très bon niveau.
Les U21, recevaient la très belle équipe du FC Tilleur…
Dès l’entame de la partie, nos adversaires imposaient leur jeu et leur puissance et sans deux tirs qui touchaient l’équerre, le score aurait déjà évolué pour nos adversaires… Il faudra attendre la 20 ème minute pour voir enfin Rixensart réagir, via Audric , qui devance la sortie du gardien pour faire 1-0, contre le cours du jeu… Loin de se décourager, Tilleur repart de plus belle et parvient méritoirement  à égaliser un peu avant la mi temps, 1-1…
La deuxième mi-temps reprend de façon catastrophique pour nos couleurs qui oublient l’attaquant local, qui croise son tir et fait 1-2. Rixensart repousse Tilleur dans son camp mais ne se montre pas dangeureux… Il reste à peine trois minutes à jouer quand un cafouillage devant le gardien permet à César de se retourner et tromper le gardien, 2-2, nous dirigeant vers les penalties… Alors qu’il reste une minute à jouer, Tilleur obtient un corner qui, mal dégagé dans l’axe, arrive sur la tête de l’attaquant qui nous crucifie, 2-3… 
Tirons les leçons de cette élimination, mais ne boudons pas notre plaisir d’être arrivés en demi-finale car nous somme tombés contre une très très bonne équipe… Félicitations à eux…
« 1 de 2 »